B"H

 Shabbat Parashat "Terouma"

"Un commandement eternel"

La Sidra est editee par le Bureau Lubavitch Europeen
Likoute Sih'ot 36-123

 

Nos maitres nous ont enseigne un principe selon lequel "A chaque fois qu'un commandement est exprime avec la mention 'pour Moi', l'action perdure pour l'eternite". Le Michkan et le Beit HaMikdache en sont les exemples cites par nos maitres pour illustrer cette regle. C'est pourquoi, a propos du verset : "ils feront pour Moi un sanctuaire", nos maitres precisent que ce temple "est inalterable tant dans ce monde que dans celui a venir".

Cette affirmation doit etre expliquee dans la mesure ou le Bit HaMikdache fut detruit et comment est-il donc possible d'affirmer "qu'il est inalterable" ? En fait cette interrogation s'amplifie puisque non seulement le Beit HaMikdache fut detruit mais le commandement meme de le construire "ils feront pour Moi un sanctuaire" ne s'applique pas de nos jours, puisque ne nous ne sommes pas en mesure de construire aujourd'hui un temple pour D-ieu!

L'une des reponses a ces cette interrogation est fondee sur le verset de Ye'hezkel "Ils seront pour eux un Temple de taille reduite" commente dans la guemara Meguila "ce sont les synagogues et lieux d'etudes". Donc, lorsque les Bne Israel construisent des synagogues ou des lieux d'etude, cet endroit devient alors ce "Temple miniature" ou la providence divine se manifeste et c'est ainsi que le Beit HaMikdache se perpetue pour l'eternite.

A la lumiere de cette explication, il est donc possible de saisir le caractere eternel du commandement ils feront pour Moi un sanctuaire" puisque meme lorsque le Beit Hamikdache est detruit, l'obligation de construire des lieux de priere et d'etudes demeure. Ces realisations font office de "Temple miniature" et contribuent a confirmer le caractere eternel de ce commandement.

Il est possible d'ajouter que le caractere eternel du Temple se trouve dans le commentaire du verset "Ils feront pour Moi un Sanctuaire et je residerai parmi eux" soulignant "parmi eux et non pas en son sein, signifiant ainsi que cette residence s'effectuera en chacun individuellement". Ainsi, chaque juif doit fa輟nner en lui-meme et dans son environnement un sanctuaire pour D-ieu.

Pour atteindre ce but il n'est pas meme necessaire de reunir une assemblee de dix juifs, chacun doit consacrer dans sa maison un endroit et des moments pour prier et etudier, c'est ainsi qu'il erige un Temple pour D-ieu dans sa residence particuliere. Cette realisation ne depend ni du lieu, du moment ou d'aucune condition particuliere, elle est donc eternelle.

Il convient egalement d'ajouter que le Beit Hamikdache comportait les trois piliers sur lesquels le monde repose : la Torah - l'arche sainte, les tables de la loi et le Sanhedrin, le service - les sacrifices et les prieres, les actions de generosite - les influences favorables issues du Beit Hamikdache et tous les sujets de charite.

Il doit en etre ainsi pour le temple individuel qui doit s'etablir dans la demeure de chaque juif, chaque maison juive doit donc comporter ces trois piliers; il faut donc : y instituer des cours de Torah, y prier (les differentes benedictions et les prieres qui ne necessitent pas d'etre prononcees devant un quorum de dix personnes), y donner de la charite (essentiellement en pla軋nt une boite de Tsedaka dans sa maison) et y recevoir de nombreux invites. Ainsi, la residence privee de chaque juif devient un temple et un sanctuaire pour D-ieu et cela constitue une preparation au devoilement du troisieme Beit Hamikdache, qui sera eternel, invariable et inalterable, lors de l'avenement de notre maitre Machia'h MaMaCh !

La vue du Tsadik

Alors qu段l etait en prison pour avoir diffuse la Torah, le Rabbi precedent vit entrer dans sa cellule, le jour du Chabat, ses geoliers pour le photographier.

Le reglement voulait que des son arrivee, une photo de chaque incarcere soit prise pour etre apposee a son dossier. Or, pour une raison diverse, ils n誕vaient pas pris de photo du Rabbi precedent a son arrivee, ils vinrent donc le faire un jour de Chabat.

Au moment ou ils entrerent, le Rabbi etait en pleine priere, le Talit recouvrant son visage. Lorsqu段ls le virent assis avec son Talit sur la tete, ils prirent peur et partirent. Ils revinrent ensuite, le Rabbi priait encore mais son Talit ne recouvrait plus son visage, lorsqu段l distingua leur presence et qu段l comprit qu段ls venait pour le photographier, il fit un geste de la main montrant qu段l ne pouvait s段nterrompre, ils prirent peur et repartirent. Une heure plus tard, ils se presenterent devant le Rabbi une troisieme fois, le Rabbi leur dit alors qu段l ne pouvait se faire photographier le jour du Chabat.

Lorsqu段ls entendirent le Rabbi leur prononcer ces mots la, ils reporterent la prise de vue a un autre jour...

Sanctifier egalement le regne mineral

LIKOUTE Si'hot 6-162

Notre paracha est le cadre de la description de la construction du Michkanne, description se terminant par la mention des pieux auxquels etaient fixees les tentures. En effet, le Michkanne avait l'aspect d'une tente, 'Ohel Moed - la tente d'assignation' et ce sont donc ces pieux qui lui permettaient de resister aux vents. Rachi hesite quant a la disposition de ces piquets : "Ils etaient soit enfonces dans le sol ou bien peut-etre etaient-ils simplement poses, leur poids assurant le maintien des tentures", il opte cependant pour la premiere des deux eventualites : "Ils etaient fiches dans le sol".

Cette question renferme de nombreuses significations tant d'un point de vue Hala'hique que d'un point de vue allegorique. L'une des differences entre le Michkanne et le Beit Hamikdache consiste dans les materiaux a partir desquels le Michkanne fut construit, soit essentiellement des materiaux d'origine vegetale ou animale (bois de chittim, tentures en poil de chevres...) alors que le Beit Hamikdache fut construit a base de produit d'ordre mineral (la pierre). Cette distinction confere une superiorite au Beit Hamikdache dans le sens ou sa saintete s'est integree dans le plus bas des quatre regnes de la creation, le regne mineral.

Toutefois, le Michkanne avait egalement influe sur le monde mineral dans le sens ou il reposait sur le sol auquel il conferait de la saintete. Ainsi, au sujet de la femme 'Sota' la Torah indique : "Le Cohen prendra de la terre en provenance de l'endroit du Michkanne..." attestant par cela le caractere saint desormais confere au sol sur lequel le Michkanne avait repose. La question demeure quant a la profondeur jusqu'a laquelle cette saintete avait impregne la terre.

C'est en fait de ce point precis dont il est question dans le commentaire de Rachi cite precedemment. Rachi en effet s'interroge sur la maniere dont les pieux etaient fixes : etaient-ils simplement poses au sol impliquant alors que la saintete ne s'appliquait qu'en surface ou bien etaient-ils plantes liant de la sorte le sol dans sa profondeur a la saintete du Michkanne.

Et donc, le fait que Rachi conclue finalement que les pieux etaient effectivement fiches dans le sol, etablit un lien profond et indefectible entre la saintete du Michkanne et le sous-sol, decretant ainsi que le Michkanne avait sanctifie le regne mineral. La construction du Bet Hamikdache s'inscrit donc naturellement comme la continuation de ce principe puisque, construit essentiellement a base de pierres, il integra la saintete au coeur meme du monde mineral.

La saintete du Michkanne et du Bet Hamikdache eclairait le monde entier. Elle conferait a chaque juif, quel que soit l'endroit ou il se trouvait, des forces particulieres lui permettant de sanctifier chaque chose avec laquelle il etait en relation. Ainsi, chaque juif vivant une vie organisee dans le cadre de la Torah et des Mitsvot confere une saintete aux differents objets qu'il utilise a ce titre.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les synagogues et les lieux d'etudes, meme ceux d'en dehors d'Eretz Israel, constituent un 'Mikdache Meatte - Temple miniature' et sont donc des vecteurs de saintete. En effet, du fait que des juifs y etudient la Torah et y prient, les murs materiels en sont sanctifies et les transforment en Mikdache. C'est a ce titre, que lors de la delivrance tous les lieux d'etudes et de prieres d'en dehors d'Eretz Israel seront egalement transportes en Israel realisant ainsi l'expansion de la saintete dans l'ensemble du monde.

* Si vous desirez dedier a vos proches la Sidra de la Semaine GRATUITEMENT, Ecrivez nous au sihot@ny770.co.il


La sidra de cette semaine est dedie pour la bonne sante de :
Salomon Charles , 
Puisse D.ieu lui accorder une longue vie et une guerison complete.

et pour l`elevation de l`Ame de :

Mikhal MULLER bat Moreno Harav Yoseph Scheuer decedee le 28 chevat.
Joseph DAYAN ben Zara Decede le 22 Hechvan
Josephine bat nijma Decedee le 01 Nissan


Puisse leur ame reposer au Gan Eden.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Yehi adonenou morenou ve rabenou mele`h ha mashia`h le olam vaed !    

Shabbat Shalom

Horraires d`allumage des Bougies de Shabbat & Fetes